Israël, une image en lambeaux

Comme un aveu du crime, la censure est tombée lourdement sur l’information dès l’aube de ce lundi 31 mai. Dix morts ? Douze ? Puis neuf. Chiffre encore provisoire. Et des dizaines de blessés. Quarante peut-être. À peine le monde entier avait-il pris connaissance de l’événement qu’un épais silence s’abattait, exactement semblable à celui qui avait isolé Gaza en décembre 2008 et janvier 2009. Silence, on tue ! Nous savons ce qui est advenu à Gaza. Quand les images et le son ont été rétablis, par les chaînes…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.