Mémoires vives

Dans « Maniquerville », Pierre Creton filme la durée et la sérénité.

Christophe Kantcheff  • 10 juin 2010 abonné·es

Dans un centre de gérontologie, à Maniquerville (Seine-Maritime), une comédienne, Françoise Lebrun, vient faire des lectures de la Recherche du temps

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 1 minute