« Pluie de juin », de Jabbour Douaihy : « Un massacre fondateur »

Dans « Pluie de juin », Jabbour Douaihy
met en scène la lutte
sans merci qui a opposé deux familles dans un village du Liban en 1957.

Politis : Pluie de juin est la transposition littéraire d’une histoire qui a réellement existé au Liban, et dont vous avez été le témoin. De quelle histoire s’agit-il ? Jabbour Douaihy : Ces événements se sont déroulés en 1957, dans un village du Nord-Liban, où une véritable guerre civile locale a opposé plusieurs familles, que j’ai réduites à deux clans antagonistes dans le roman, et dont le point de départ consistait en une rivalité politique à l’approche d’une élection présidentielle. L’un des ­épisodes…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Grève du 13 janvier dans l’Éducation nationale : dans le cortège, le malaise est partout

Sur le vif accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.