DSK, une candidature impossible

Comment le patron du FMI, institution qui vient d’approuver la politique de Nicolas Sarkozy, pourrait-il être le candidat du PS ? La question est posée aux socialistes, à un an des primaires.

Michel Soudais  • 1 juillet 2010 abonné·es
DSK, une candidature impossible
© PHOTO : SAMAD/AFP

Les militants socialistes ont approuvé à 83,7 % le projet de rénovation de leur parti. Peu importe que ce vote ait été acquis « sans enthousiasme » avec une participation de 34 %, comme le pointe le député européen Stéphane Le Foll, proche de François Hollande, ou que 58 358 socialistes se soient rendus aux urnes, comme le souligne pour

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 3 minutes