Foot et médias, même combat !

Le studio a été recouvert de pelouse. « Dieu a changé de camp : il était allemand ce samedi 3 juillet 2010 au Cap » , annonce Pierre-Louis Basse au micro d’Europe 1. « L’Argentine balayée comme une équipe de seconde zone, 4-0, en quart de finale de Coupe du monde, du jamais-vu. Et Diego Maradona brusquement devenu clown triste dans son costard gris anthracite avec ses bagouses porte-bonheur qui ne lui ont pas servi à grand-chose dans ce naufrage… C’est le football ! Et le Club est ouvert jusqu’à minuit,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Grève du 13 janvier dans l’Éducation nationale : dans le cortège, le malaise est partout

Sur le vif accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.