Gamins abandonnés

Les professionnels ont tenu leurs assises dans un contexte sécuritaire et de réduction budgétaire.

Pauline Graulle  • 8 juillet 2010 abonné·es

«Nous avons le devoir de résister et de ­com­battre ! » , a lancé à la tribune Michel Dinet, ­président du conseil général de Meurthe-et-Moselle. Le ton des 4es Assises de la protection de l’enfance était donné. Car c’est bien

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 2 minutes