Les Droits de l’homme victimes de la crise

Plus de deux siècles après leur affirmation, les Droits de l’homme peinent à progresser. Les attaques à leur encontre se multiplient même depuis une dizaine d’années, comme l’a montré un colloque récent.

Blandine Le Cain  • 1 juillet 2010 abonné·es
Les Droits de l’homme victimes de la crise
© PHOTO : DE SAKUTIN/AFP

«Je serai le président des Droits de l’homme » , avait déclaré Nicolas Sarkozy en 2007, lors de la campagne pour l’élection présidentielle. Trois ans et plusieurs visites emblématiques de dirigeants étrangers plus tard, l’illusion est définitivement effacée. Ses rencontres avec Mouammar Kadhafi, président libyen, Bachar El-Assad, président syrien, ou, plus récemment, Hu Jintao, dirigeant chinois, ont mis en évidence le peu de poids accordé aux Droits

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 5 minutes