Les Juifs et les Romantiques

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Dans un essai passionnant, Nicole Savy, spécialiste de la littérature française
du XIXe siècle, s’intéresse à la représentation des Juifs chez les écrivains romantiques. Des lendemains
de la Révolution à l’affaire Dreyfus,
les stéréotypes ont changé, passant de l’antijudaïsme à l’antisémitisme (bien avant Céline, donc). Mais la position
de Nicole Savy n’est certainement pas celle du juge. De Stendhal à Lamartine,
de Balzac à Victor Hugo en passant
par George Sand, l’auteur inspecte
au contraire les écrivains qui ont commencé à remettre en question cette stigmatisation et « à tirer les conséquences de leurs réflexions sur le droit et sur l’humanité ».


Les Juifs des Romantiques, Nicole Savy, Belin, 253 p., 23 euros.

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.