L’été sera chaud… et pollué

Tandis que la médiocre qualité de l’air continue de faire des victimes, Roselyne Bachelot dispense des conseils dérisoires dans les maisons de retraite.

Au ministère de l’Écologie, dont il ne faut plus oublier qu’il abrite celui des transports, la consigne formelle est d’évoquer le moins possible les pollutions liées à la chaleur. Les préfets sont priés, par instructions confidentielles, d’en faire le moins possible, de rester discrets, de « se concentrer sur les vieux et les enfants » . Il ne faut pas être anxiogène en cette période de vacances, ni énerver les automobilistes, les routiers ou les industriels ; notamment dans les Bouches-du-Rhône, qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.