Pas des champions, des élèves motivés

Chaque semaine pendant la Coupe du monde, un regard différent sur le foot. Aujourd’hui, le collège Camille-Claudel à Paris.

Camille-Claudel est au pied des plus hautes tours du quartier chinois, porte de Choisy, à Paris. Même entrée que pour le gymnase et la maternelle mitoyenne, entre des terrasses de restaurants d’où s’échappent, ce jour-là, des senteurs de porc grillé à l’ail. Dans le hall, après la cour, une vitrine arbore coupes et photos. « Ce ne sont pas seulement des trophées de foot, mais aussi de tennis de table, un sport qui marche fort dans ce collège classé ZEP, où une bonne part des élèves est d’origine asiatique,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.