Sous les retraites, la plage

Le débat sur les retraites permet de poser ensemble la plupart des problèmes auxquels doit faire face notre société. Le point de départ est bien sûr la question d’une répartition juste de la richesse produite, cette valeur économique ajoutée qui, depuis trois décennies, a été détournée dans une proportion considérable vers le capital. Et ce n’est pas pure coïncidence de constater que, de 1973 à aujourd’hui, les dividendes versés par les seules sociétés non financières sont passés de 3 à 8 % de la valeur…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.