Claude Chabrol, la griffe d’un cinéaste

Claude Chabrol, décédé le 12 septembre, a exploré avec sa caméra le champ infini de la bêtise. Si son œuvre est inégale, elle compte nombre de grands films.

Dans un cinéma parisien, lors d’une projection d’Une affaire de femmes (1988), où Isabelle Huppert incarne la dernière guillotinée en France, en 1943, pour avoir pratiqué l’avortement, une bombe lacrymogène fut lâchée, qui eut pour conséquence la mort d’un des spectateurs, cardiaque. Les responsables en étaient des catholiques intégristes, qui ne supportaient pas la prière finale qu’Isabelle Huppert souffle avant son exécution : « Je vous salue Marie, pleine de merde. Le fruit de vos entrailles est pourri……
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.