« Des éclairs », de Jean Echenoz : Le siècle d’une lumière

Avec « Des éclairs », Jean Echenoz réinvente la destinée géniale et tragique de Nikola Tesla. Un grand roman.

Christophe Kantcheff  • 23 septembre 2010 abonné·es
« Des éclairs », de Jean Echenoz : Le siècle d’une lumière
Les premiers articles parus dans la presse en témoignent : les mêmes qui ont encensé le dernier pensum de Michel Houellebecq tissent des louanges au nouveau roman de Jean Echenoz, Des éclairs. Et tant pis si les deux esthétiques en présence s’opposent, sont même en contradiction. Là où la prose de Houellebecq patauge dans une grisaille impersonnelle au point de se confondre avec celle de Wikipedia, l’écriture
Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 4 minutes