Rentrée musclée

Les syndicats veulent mobiliser profs et parents contre la dégradation des conditions de travail.

À peine rentrés, les quelque 12 millions d’élèves de la maternelle à la terminale vont avoir un emploi du temps chamboulé par un mouvement social dans l’Éducation nationale. « À rentrée exceptionnelle, réponse syndicale exceptionnelle », a lancé Frédérique Rolet, cosecrétaire générale du Snes-FSU, principal syndicat enseignant des collèges et lycées, le seul à appeler à deux jours de grève, les 6 et 7 septembre. Dès le premier lundi de la rentrée, le fonctionnement des établissements sera donc perturbé…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Grève du 13 janvier dans l’Éducation nationale : dans le cortège, le malaise est partout

Sur le vif accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.