Accueillir oui, mais comment ?

À Montreuil, on aide les Roms. On se soucie de ces « gens de bidonville » (et pas du voyage) ostracisés et expulsés de leurs habitats d’infortune par le fait du prince et la préfecture. La mairie et deux associations logent déjà et accompagnent socialement 350 personnes dans des caravanes grâce aux fonds du Mous (Maîtrise d’œuvre urbaine et sociale). En août, lorsque le préfet expulse à nouveau 5 familles d’un squat insalubre, elle n’a plus les moyens d’agir et lance une chaîne de solidarité auprès des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.