Au Sénat : une bataille, pas de débat

En guise de débat sur la réforme, les sénateurs ont dû faire face à une procédure chamboulée par l’Elysée. Histoire d’une crise parlementaire annoncée.

Gérard Larcher, le président UMP du Sénat, l’avait promis au micro de RTL : « Nous irons au bout du débat » sur la réforme des retraites. Après l’examen raccourci de ladite réforme devant l’Assemblée nationale, et le mépris manifesté envers les grandes mobilisations de la rue et les syndicats, la Chambre Haute – cette « anomalie constitutionnelle » longtemps dénoncée par la gauche – devait être le seul lieu d’un vrai débat. Banderoles, manifestants, caméras, leaders politiques ont donc convergé dès le 5…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents