La jeunesse en quête d’avenir

La crainte d’un futur sombre et un ras-le-bol vis-à-vis de la politique du gouvernement ont poussé lycéens et étudiants à entrer dans la mobilisation.

Pierre Duquesne  • 21 octobre 2010 abonné·es

Constance est plus habituée aux harmonies de son instrument de musique, la harpe, qu’aux tonitruants pétards lancés par les cheminots et les postiers. Le 13 octobre, cette étudiante en lettres de l’université Paris-III figure pourtant dans cet impétueux rassemblement devant le Sénat pour demander le retrait de la réforme des retraites. La jonction entre la jeunesse et les salariés s’est bel et bien opérée, comme lors des grandes démonstrations des 12, 16 et 19 octobre. À Saint-Nazaire, des centaines de lycéens se sont rassemblés devant le chantier naval en compagnie de salariés de STX et d’Airbus. Le

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Crise sociale : à force de mépris
Temps de lecture : 6 minutes