Le jeune philosophe …

… et moi (vieux con).

Bernard Langlois  • 21 octobre 2010
Partager :
Le jeune philosophe …

Vu un court extrait de l’émission de France 3 ( « Ce soir ou jamais » ) où le jeune philosophe Vincent Cespedes, à propos de l’actuel mouvement social , disait (à peu près) « rêver d’un monde sans essence, où nous serions tous en vélos, où nous pratiquerions le co-voiturage, où nous prendrions le temps de nous parler dans les rues, les cafés » , etc.

N’ayant vu (au zapping de Canal) que ce court extrait, je ne sais si quelqu’un de plus âgé, sur le plateau, lui a fait remarquer que ce monde a existé, au moins un temps.

Un temps d’une durée de moins de deux mois, mais d’une intensité telle que ceux qui l’ont vécu jour après jour, dans l’enthousiasme de leur jeunesse, n’en sont jamais vraiment revenu …

Parole de vieux con.

Qui dit (aujourd’hui qu’il ne pourrait plus courir devant une charge de CRS !) : « Allez les jeunes — lycéens, étudiants — mais aussi ouvriers, salariés grévistes : vous échouerez peut-être à faire caner les salopards qui s’agitent sous la marotte

Illustration - Le jeune philosophe …

du vicieux Triboulet leur patron, peut-être … Mais vous vous bronzez l’âme, vous vous forgez une conscience, vous partagez de la joie et vous vous fabriquez de beaux souvenirs. »

Sans blague.

Publié dans
Les blogs et Les blogs invités
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don