Qui sont les « casseurs » ?

Les violents affrontements de Nanterre ont suscité des images de « guérilla urbaine ». Au-delà des clichés, que s’est-il vraiment passé ? Reportage.

Meriem Laribi  • 28 octobre 2010 abonné·es
Qui sont les « casseurs » ?

En sortant du RER Nanterre-Préfecture, sur l’esplanade Charles-de-Gaulle, on voit apparaître de grands cubes de verre fissuré. Non, ce n’est pas l’œuvre de « casseurs » mais une création artistique sur laquelle on peut lire des extraits de l’Appel du 18 Juin. Le fameux : « Je convie tous les Français où qu’ils se trouvent à s’unir avec moi dans l’action, dans le sacrifice et dans l’espérance » semble faire écho au mouvement contre la réforme des retraites. Nordine Iznasni, 48 ans, éducateur de rue et conseiller municipal de Nanterre (Hauts-de-Seine), arrive à l’entrée du quartier

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Pour qui roule-t-il ?
Temps de lecture : 6 minutes