Borloo fait mousser son Grenelle

Trois ans après les débats du Grenelle de l’environnement, un rapport indépendant en dresse une évaluation flatteuse qui sert les ambitions du ministre de l’Écologie. Pourtant, on cherche en vain la « révolution » annoncée.

Petit théâtre de la communication politique la semaine dernière : Jean-Louis Borloo organise en son ministère de l’Écologie la divulgation d’un rapport « indépendant » chargé d’évaluer trois années de mise en application des engagements du Grenelle de l’environnement. Rédigé par un comité d’experts 1 coordonné par le cabinet Ernst & Young, le document n’a pas été présenté auparavant aux organisations ayant participé aux débats du Grenelle en 2007. « Les parties prenantes ont souhaité faire un point d’étape…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents