« La science est socialement située »

Quelle est la fonction du doute en science ? Tour d’horizon d’une pratique ancrée dans la société avec Dominique Pestre, historien des sciences à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

Noëlle Guillon  • 18 novembre 2010 abonné·es

Politis : La science « pure » se présente comme l’équilibre entre dogmatisme et relativisme exagéré, et subordonne le progrès à l’exercice du doute. Quelle est la place du doute dans la pratique effective de la science ?

Dominique Pestre : Le doute fait partie du discours habituel que les scientifiques tiennent sur eux-mêmes. Il s’agit de l’énoncé d’une norme positive extrêmement importante. Pour autant, son application en

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 5 minutes