Les mots et l’émeute

Cinq ans après les violences urbaines en France, Benoît Grimont interroge les habitants d’une des cités concernées. Remarquable.

Jean-Claude Renard  • 4 novembre 2010 abonné·es

C’est quoi une émeute ? Réponses brèves et sobres, face caméra, d’une poignée d’habitants de la cité des Hautes-Noues, à Villiers-sur-Marne. « Bonne question ! » , ­souffle le premier. « Un rassemblement de personnes qui veulent se faire entendre » , ajoute un autre. « Un affrontement entre les forces de police et les jeunes du quartier » , renchérit un troisième. « Avec des pierres, des cocktails Molotov. Tout ce qu’on a sous la main pour canarder les keufs ! Ils sont armés, nous ne le sommes pas. On fait donc avec ce qu’on a. En essayant de taper là où ça fait mal. » Tort ou raison ? Bien ou mal ? « On a chacun sa petite raison » . Avec ou sans

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 4 minutes