Au nom des disparus

Politis  • 16 décembre 2010
Partager :

Depuis le mercredi 8 et jusqu’au vendredi 17 décembre, 14 anciens responsables de la dictature chilienne sous Pinochet sont jugés à Paris pour la disparition de 4 victimes franco-chiliennes. Un procès historique et sans précédent né de la plainte des familles de 9 ressortissants français disparus ou exécutés au Chili (et en Argentine) entre le 11 septembre 1973, date du coup d’État d’Augusto Pinochet, et le 9 février 1977. Au-delà du jugement des responsabilités individuelles, ce procès sera, pour la première fois, « l’occasion d’établir le fonctionnement du système répressif mis en place par la dictature Pinochet », précise la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH). Celle-ci appelle les citoyens intéressés à une réunion d’information le 17 décembre, à partir de 17 h, à la mairie du IIIe arrondissement de Paris (2, rue Eugène-Spuller).

http://www.fidh.org

Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don