« La mobilité sociale sera limitée »

Maître de conférences en philosophie à l’université de Leeds, Alix Cohen revient sur les manifestations étudiantes qui secouent l’Angleterre et alerte sur la dégradation des conditions d’études et d’enseignement.

Politis : Depuis le 10 novembre, les étudiants manifestent dans plusieurs villes contre l’annonce d’une hausse spectaculaire des droits d’inscription à l’université 1. Des mouvements de cette ampleur, avec des débordements, sont-ils fréquents ? Alix Cohen : La plupart sinon toutes les universités du Russell Group (les vingt plus prestigieuses universités de Grande-Bretagne) ont l’intention d’établir des droits d’inscription à 9 000 livres, et non à 6 000. C’est le seul moyen pour elles de couvrir leurs…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents