Loppsi 2 : destructions de logements en vue

Le projet de loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure, dite « Loppsi 2 », est examiné en deuxième lecture par l'Assemblée du 14 au 21 décembre. Associations, citoyens, militants des libertés publiques et des droits de l'homme dénoncent un texte aux dispositions liberticides. Exemple avec le sort réservé aux habitats « illicites ».

Un pavillon sinon rien. Dans une lettre ouverte à destination des députés, au moment où s'ouvre le débat sur le très controversé projet de loi Loppsi 2 devant l'Assemblée nationale, L'association Habitants de logements éphémères ou mobiles (Halem) part en croisade contre l'article 32 ter A du texte. Voté au Sénat le 10 septembre, l'article introduit une procédure d’exception, « expéditive et arbitraire, à l’initiative du Préfet et en l’absence du juge » , pour expulser les habitants installés de manière «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents