Punition collective pour le photovoltaïque

En raison de l’inflation des projets, le gouvernement vient de geler pour trois mois toute nouvelle installation industrielle de production d’électricité solaire. Abasourdie, la filière exprime son inquiétude et sa colère.

Patrick Piro  • 23 décembre 2010 abonné·es
Punition collective pour le photovoltaïque
© Photo : FLORIN / AFP

C’est le syndrome de l’enseignant débordé : trois malins trichent, et tous les élèves se retrouvent collés. Le 10 décembre, par décret, le prof Fillon a mis au régime sec toute la classe photovoltaïque parce que certains opérateurs ont exploité sans vergogne les aides à l’électricité solaire : pendant trois mois, aucune demande de raccordement au réseau ne sera admise pour les installations photovoltaïques de plus de 3 kilowatts de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 4 minutes