Un projet de loi contre la neige et la récidive neigeuse adopté en urgence par le gouvernement

Claude-Marie Vadrot  • 14 décembre 2010
Partager :

Le gouvernement a donc décidé de lutter contre le froid et les chutes de neige avec son efficacité habituelle. Evidemment, c’est bien connu, la mobilisation n’est pas la guerre mais, quand même, Sarkozy ne va pas se laisser emmerder par quelques flocons auxquels il répète : cassez vous pov’cons depuis la tour météo de l’Elysée, tandis que Carla passe des grogs à la grande (enfin…) Vigie de France. C’est décidé et désormais légal: le froid et la neige ne passeront pas ! D’abord les sans-abri seront installés sous des tentes pour leur apprendre à vivre, ensuite les sans-papiers devront les brûler pour se réchauffer et enfin, la neige sera désormais interdite entre le 1er octobre et le 1er avril sur l’ensemble du territoire français en dessous de 2000 mètres. Cette ultime précision a été ajoutée au dernier moment pour ne pas mécontenter les opérateurs du tourisme de montagne déjà fâchés par les changements annoncés dans les vacances scolaires ; mais seule une marge d’erreur de 200 mètres sera tolérée. En dessous de ces limites et de cette tolérance, dieu sera verbalisé sévèrement et perdra plusieurs points à son permis de conduire le temps à chaque grosse averse de neige. Un permis à douze points qui sera amputé à chaque fois que la météo déplaira ou désobéira au gouvernement enfin uni et rassemblé contre le mauvais temps. Un préambule fort à la prochaine campagne électorale de Saint Nicolas : du soleil pour tous et toute l’année !!!

Toute l’Ile de France, en cas de chutes intempestives non contrôlés, sera immédiatement nettoyée au karcher sous la conduite personnelle de Brice Hortefeux déguisé (à peine…) en Père Fouettard. Parmi les mesures prévues en urgence la nouvelle loi « anti-pagaille », les plus remarquables montrent enfin la fermeté d’un gouvernement qui se veut blanc comme neige. Pas question de se laisser doubler sur la droite par Marine Le Pen : la lutte contre la neige n’est pas le privilège de l’extrême droite.

  • Les premiers flocons seront immédiatement mis en garde à vue : pour 24 heures renouvelables, le temps nécessaire à leur fonte dans les verres de vin chaud des policiers. En cas de récidive, la police les pourchassera au Taser pour les faire fondre avant qu’ils touchent le sol.

  • En cas d’invasion floconnière persistante, une prime particulière sera accordée aux contractuels de police qui leur dresseront contravention pour stationnement abusif sur la voie publique.

  • Les ingénieurs de Météo France qui se tromperont de plus de 5 % dans leurs prévisions recevront un avertissement et en cas de récidive aggravée (plus de 5% une seconde fois), ils se verront appliquer une double peine : licenciement de Météo France et exil immédiat en Alaska ou en Groenland. Si le mauvais temps neigeux persiste, leur peine sera doublée : Alaska ### ET Groenland.

  • Les préfets, après consultation d’une Commission départementale consultative d’usagers et de professionnels, seront autorisés par décret à reporter l’hiver à l’année suivante ou bien à l’été suivant.

  • Les automobilistes qui sortiront leurs voitures dans la neige qui aura résisté à toutes les mesures en prétextant que les transports publics sont insuffisants, seront inculpés pour « complicité avec la pagaille ».

  • Les enfants de plus de dix ans surpris à construire des bonhommes de neige seront traduits devant les conseils de discipline de leur établissement pour « incitation à la pagaille » et « glorification d’un ennemi public « . Leurs enseignants seront sanctionnés pour manquement à l’éducation civique et ignorance coupable ou volontaire des instructions ministérielles.

Et enfin, si toutes ces mesures ne suffisent pas, tous les moyens logistiques devront être réunis par les Préfets de Région pour conduire la neige ramassée vers des centres de rétention réfrigérés avant d’être transportée vers les montagnes victimes du réchauffement climatique. Les instructions de Brice Fouettard sont claires : d’une façon ou d’une autre, la neige devra être immédiatement expulsée du sol français.

Publié dans
Les blogs et Les blogs invités
Temps de lecture : 4 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don