« Comment gagner sa vie honnêtement », de Jean Rouaud : La révolution précaire

Dans « Comment gagner sa vie honnêtement », Jean Rouaud raconte sa jeunesse décalée dans les années soixante-huitardes.

La plupart des livres de Jean Rouaud explorent son histoire familiale et personnelle. C’est pourquoi on peut en avoir délaissé la lecture depuis quelque temps, ce qui était notre cas, sans que les retrouvailles ne dépaysent. Depuis les Champs d’honneur , son premier roman (chez Minuit), qui lui valut le prix Goncourt en 1990, les références originelles sont les mêmes. Qu’elles soient géographiques : la Loire inférieure, devenue atlantique ; sociologiques : le petit commerce ; ou existentielles : la mort de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents