Discrimination territoriale

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Des parents d’élèves veulent saisir la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité. Motif : 49 jours avec au moins une classe sans maître depuis la rentrée. L’affaire se passe à Épinay-sur-Seine (93), à l’école Jean-Jaurès, qu’ils occupent depuis le 11 janvier. La semaine du 17 janvier, 40 classes sur 276 étaient sans enseignant dans cette ville. Le département de Seine-Saint-Denis est d’ailleurs sinistré dans son ensemble. « Gestion politique du dossier » , révèle un inspecteur dans un rapport cité par le Monde (17 janvier) : « On gère en priorité les écoles où les élus et les parents d’élèves sont remuants. Une fois la crise passée, on démonte le cirque et on replante le chapiteau ailleurs. » Si c’est toujours vrai, pas le choix : pour avoir école, il faut se remuer !


Haut de page

Voir aussi

Articles récents