Drogués de force

Politis  • 27 janvier 2011
Partager :

En permettant les soins sous contrainte en ambulatoire (voir Politis n° 1134), la prochaine loi sur la psychiatrie pourrait autoriser dans le même temps l’administration sous contrainte de médicaments psychiatriques, y compris en dehors des structures spécialisées. « Ces médicaments sont extrêmement dangereux. Ils entraînent tous de graves effets secondaires » , alerte la Commission des citoyens pour les droits de l’homme en citant notamment le Zoloft, le Prozac, la Ritaline…

Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don