Mediator : médicaments, la crise de foi

Le scandale du Mediator remet en cause toute la chaîne de la pharmacovigilance. Premiers responsables, d’après le rapport de l’Igas paru le 15 janvier : le laboratoire Servier et l’Agence française de sécurité sanitaire.

Ingrid Merckx  • 20 janvier 2011 abonné·es
Mediator : médicaments, la crise de foi
© Photo : Melnikov / RIA NOVOSTI

Les têtes tombent dans le scandale du Mediator. Le 15 janvier, l’Inspection générale des affaires sanitaires (Igas) a rendu un rapport concluant à la responsabilité du laboratoire Servier et de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) dans la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 3 minutes