Mélenchon soigne sa gauche

En annonçant qu’il souhaitait porter les couleurs du Front de gauche en 2012, le député européen a mis les formes pour ne pas froisser son allié.

Et de quatre. Après l’annonce officielle de la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour porter les couleurs du Front de gauche en 2012 – un front dont il souhaite l’élargissement –, suivie quelques heures plus tard par celle de Maxime Gremetz, député apparenté communiste, ce ne sont pas moins de quatre candidats qui ont répondu à l’appel à candidatures lancé par le conseil national du Parti communiste français (PCF) le 7 janvier ( Politis n° 1135). André Chassaigne, député communiste du Puy-de-Dôme, le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents