Très haute tension à La Réunion

Lundi 3 janvier, une partie des Réunionnais se sont réveillés sans électricité. C’est grève illimitée à la Séchilienne-Sidec. Dans la nuit, les deux centrales thermiques de Bois-Rouge et du Gol (60 % de la production d’EDF) ont été progressivement interrompues. Et EDF n’a d’autre choix que d’alimenter l’île par tranches et par rotations de deux heures. En pleines vacances d’été et par 30 °C, ça perturbe ! La revendication de la CGT-EDF est simple : tous les agents de l’énergie – qu’ils travaillent pour le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.