Une question démocratique

Denis Sieffert  • 6 janvier 2011 abonné·es

Cette nouvelle médiation de trois chefs d’État ouest-africains, lundi à Abidjan, aura donc été aussi vaine que la précédente. Laurent Gbagbo, président sortant, battu mais irascible, reste indifférent au verdict des urnes. Or, nous sommes bien obligés de nous fonder sur cette évidence dont il faudrait pouvoir se réjouir : l’élection présidentielle du 28 novembre a été régulière. À moins de sombrer dans la paranoïa, on peut difficilement imaginer que les centaines

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Une analyse au cordeau, et toujours pédagogique, des grandes questions internationales et politiques qui font l’actualité.

Temps de lecture : 5 minutes