À contre-courant / Trois scénarios pour l’euro

La semaine passée fut marquée en Europe par le succès de l’émission de ce que les institutions européennes évitent pour l’heure d’appeler premiers eurobonds . Et pour cause, car la solidarité financière et la création d’un emprunt communautaire sont proscrites par le traité de Lisbonne. Or, les marchés se sont rués sur ces titres, émis à un taux relativement faible par le Fonds européen de stabilité financière pour financer les dettes souveraines des pays faisant l’objet d’attaques spéculatives. Ces titres…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Marlène Schiappa au tribunal

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Poutine, une aubaine pour Washington

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.