Egypte / Tunisie : « L’alternative dictature ou islamisme est enterrée »

En dépit des différences, la contestation égyptienne a emprunté le même chemin que la révolution tunisienne. Au Caire, avant même la chute de Moubarak, la montée vers le pouvoir des Frères musulmans semblait inéluctable. La Tunisie est engagée dans une transition qui doit conduire à des élections démocratiques.

Denis Sieffert  • 3 février 2011 abonné·es
Egypte / Tunisie : « L’alternative dictature ou islamisme est enterrée »
© Jean-Pierre Filiu publiera le mois prochain la Véritable Histoire d’Al-Qaïda aux éditions Pluriel. Photo : Abed / AFP

Jean-Pierre Filiu, spécialiste du monde arabe, enseignant à l’université de Columbia, analyse les révolutions tunisienne et égyptienne.

Politis : Entre dictatures et islamistes, existe-t-il en Tunisie comme en Égypte une troisième voie ?

Jean-Pierre Filiu : La révolution tunisienne et la vague de fond égyptienne devraient enfin enterrer l’alternative

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
SNCF, les vraies raisons du malaise
Temps de lecture : 4 minutes