Grogne des magistrats : du fait divers à l’affaire politique

Jamais les magistrats, de gauche comme de droite, n’avaient manifesté avec un tel ensemble. Par démagogie, Nicolas Sarkozy a provoqué la colère des juges, et même celle des policiers.

Jennifer Austruy  • 17 février 2011 abonné·es
Grogne des magistrats : du fait divers à l’affaire politique

Au départ, « l’affaire Laëtitia » est un fait divers. L’histoire d’un crime sordide comme, hélas, il en a toujours existé. Mais, en quelques jours, l’affaire est devenue politique. Une affaire qui pose le problème de l’indépendance de la justice, de ses moyens, et de l’idée que l’on peut se faire d’une démocratie. Il a suffi pour cela que Nicolas Sarkozy, selon son habitude, s’empare du fait divers et de l’émotion que le crime a pu susciter dans l’opinion pour attaquer violemment l’institution judiciaire, et triturer à sa guise des concepts de droit que le président de la République, plus que tout autre, devrait sacraliser. Il parle de « présumé coupable » au lieu de « présumé innocent » , utilise la notion de « multi­récidiviste » pour suggérer la répétition de crimes sexuels, alors que ce n’est pas conforme à la réalité, insinue que le prévenu a été libéré avant terme, ce qui est faux, et laisse entendre que le contrôle judiciaire aurait pu éviter le crime, induisant l’opinion en erreur sur la nature et la fréquence de ces contrôles.

Fouler ainsi le droit – quand celui qui se livre à ces attaques contre les règles de notre société et contre les magistrats est le Président lui-même –, est-ce sans dommages pour la démocratie ? Pour

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 7 minutes

Pour aller plus loin…

« Le discours sur la sexualité des jeunes se résume à une forme de panique morale et sanitaire »
Entretien 28 février 2024 abonné·es

« Le discours sur la sexualité des jeunes se résume à une forme de panique morale et sanitaire »

Dans son livre Les Choses sérieuses, la sociologue Isabelle Clair enquête sur les amours adolescentes et examine la manière dont filles et garçons entrent en relation.
Par Hugo Boursier
Violences sexuelles : dans les lycées, la grande omerta
Enquête 28 février 2024 abonné·es

Violences sexuelles : dans les lycées, la grande omerta

Si les politiques publiques contre le harcèlement scolaire ont été renforcées, celles contre les agressions entre élèves demeurent confidentielles. Elles laissent les personnels dépourvus de cadre et les victimes souvent seules face à leur traumatisme.
Par Pierre Jequier-Zalc
Dans l’Hérault, un SNU sauce gospel et tir au pistolet
SNU 27 février 2024

Dans l’Hérault, un SNU sauce gospel et tir au pistolet

Dans une publication sur X (ex-Twitter) de la direction des services départementaux de l’Éducation nationale de l’Hérault, rapidement supprimée, des jeunes volontaires du SNU célébraient leur fin de séjour de cohésion par une chorégraphie au son d’un gospel. L’an dernier, dans ce centre, un intervenant extérieur a appris à des jeunes à tirer au pistolet.
Par Hugo Boursier
À l’hôpital de Bourges, « on accepte que la mort puisse être une issue »
Reportage 23 février 2024 abonné·es

À l’hôpital de Bourges, « on accepte que la mort puisse être une issue »

Malgré le manque de moyens et le désert médical dont souffre le département du Cher, la petite équipe de ce centre hospitalier essaie de soulager la douleur des patients en fin de vie.
Par Hugo Boursier