Haro sur le sang de cordon

Le sang de cordon ombilical est très précieux pour des greffes et pour la recherche. En France, sa collecte est insuffisante. Mais déjà industriels et escrocs divers flairent le bon filon.

Noëlle Guillon  • 24 février 2011 abonné·es

Il est 16 h 05, Enzo arrive au monde. Il pèse 3,8 kg et vient d’offrir 77 ml de sang de son cordon ombilical pour sauver une vie. Effectué par une sage-femme de l’hôpital privé Paul-d’Égine, à Champigny-sur-Marne, juste avant la délivrance du placenta, le prélèvement est indolore et gratuit. Les frais sont pris en charge par une fondation privée à but non lucratif,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes