Recensement et vie privée

L’Insee lance actuellement le recensement 2011 de la population. Et, comme chaque année, les interrogations sur son caractère éventuellement intrusif et sur l’obligation de s’y soumettre reviennent sur le tapis. D’autant plus que, cette année, les deux questionnaires du recensement sont accompagnés d’une enquête sur la famille et les logements, proposée à 1 546 communes prises « au hasard » dans les 22 régions. Elle est destinée à fournir des données détaillées sur la fécondité, l’évolution des structures…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.