Un aéroport pour sauver la planète

L’entreprise Vinci et les élus de la région nantaise se démènent pour vendre leur projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Avec un accent particulier sur des artifices écologiques qui ne trompent personne.

Ivan du Roy  • 24 février 2011 abonné·es
Un aéroport pour sauver la planète
© Photo : JACQUES FERRIER ARCHITECTURES / AFP

Paysages de bocage, musique zen à peine troublée par l’atterrissage d’un 747, bosquets préservés et toits végétalisés dissimulant parkings et terminaux aéroportuaires. Bienvenue dans « le seul aéroport français labellisé haute qualité environnementale », selon des élus socialistes enthousiastes [^2]. La présentation du futur aéroport du Grand-Ouest, visible sur Internet, est plus que soignée. On aurait presque envie

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes