Vidéopollution

Le Collectif des déboulonneurs de Paris sait s’adapter aux nouvelles technologies. Le 28 janvier, des militants ont barbouillé les panneaux vidéo à la station Auber, en plein cœur de la capitale. Une façon de dénoncer ces sortes d’écrans de téléphone portable géants déployés par Métrobus, la régie pub de la RATP. Avant cette nouvelle action contre l’ « agression publicitaire » , les Déboulonneurs avaient rappelé leurs revendications : démontage des écrans numériques et interdiction de ces derniers par la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.