108, Cuchillo de palo : oiseau de nuit

Dans 108, Cuchillo de palo, Renate Costa enquête sur la mort de son oncle survenue dix ans plus tôt, et ouvre ainsi une page sombre de l’histoire du Paraguay.

Il serait « mort de tristesse » , elle ne connaissait que sa joie. Renate Costa, la trentaine, a eu le sentiment de découvrir son oncle, Rodolfo Costa, le jour de sa mort. Quand on l’a trouvé étendu chez lui, entièrement nu, sur le sol. Jour 1 d’une enquête de plusieurs années sur qui était vraiment le frère de son père : un danseur de talent, homosexuel, persécuté en tant que tel par la dictature d’Alfredo Stroessner, qui a fait trembler le Paraguay pendant trente-cinq ans (1954-1989), et dont le propre…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.