Cantonales 2011 : cacophonie à droite

Hostiles au vote PS « Ni alliance avec le FN, ni front républicain. » C’est la consigne donnée dimanche par Jean-François Copé pour les duels FN/PS. Et défendue par Nicolas Sarkozy, devant l’état-major de l’UMP lundi matin. Pour le chef de l’État, appeler à voter à gauche face au FN « reviendrait à envoyer un signal de connivence entre l’UMP et le PS, et donc à alimenter la campagne anti-“UMPS” développée par le FN » . Or l’UMP n’a « rien à voir avec le PS » , a-t-il insisté. Avant d’ajouter : il ne faut «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.