Changer d'ère / Ce (très) cher nucléaire…

Que se passe-t-il dans la mouvance écologiste lorsqu’un de ses héros profère une connerie ? Tout le monde regarde ses pieds, embarrassé. C’est ce qui s’est passé il y a un an : James Hansen, climatologue de la Nasa devenu star et martyr pour avoir osé tenir tête à l’administration Bush en dénonçant les tripatouillages politiques opérés dans les rapports sur les changements climatiques, avait réclamé une relance vigoureuse et rapide du nucléaire aux États-Unis. Certes, c’était seulement au cas où les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Louis Mieczkowski, l'insaisissable

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.