Des bambins, pas des sardines !

La dégradation des conditions d’accueil en crèche nuit aux enfants, au personnel et au travail des mères, alerte le collectif Pas de bébés à la consigne, qui a relancé la mobilisation le 11 mars.

Ingrid Merckx  • 17 mars 2011 abonné·es
Des bambins, pas des sardines !
© Photo : KOVARIK / afp

«Sans mettre les pieds dans une crèche, difficile de se rendre compte, prévient Maria, auxiliaire puéricultrice dans un établissement municipal à Paris. Mais prenons un exemple : chez les bébés (3 à 15 mois environ), on est censées être une pour cinq à l’heure du repas, ce qui génère déjà une drôle d’organisation puisqu’il faut faire patienter les uns pendant qu’on s’occupe des autres, et s’adapter à l’âge (biberon ou cuiller) et au rythme de chacun. Or, actuellement, on est déjà à une pour sept, voire neuf ou dix, à l’heure du repas, vous imaginez ? » Des marmots qui protestent, d’autres qui, devant le rythme imposé par le nombre, se désintéressent de l’affaire, et des

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 7 minutes