« La gestion publique, ça marche ! »

Un an après le retour en régie, Eau de Paris annonce une baisse des tarifs au robinet. Sa présidente, Anne Le Strat, nous explique les difficultés surmontées et appelle à un retour du politique dans les services publics.

Ivan du Roy  • 31 mars 2011 abonné·es
« La gestion publique, ça marche ! »
© Photo : AFP / Horvat

Bertrand Delanoë s’y était engagé. La gestion de l’eau de la capitale est revenue dans le giron municipal. Exit Veolia et Suez, les deux opérateurs privés qui, sous Chirac puis Tiberi, régnaient sur le juteux marché de la distribution de l’eau de chaque côté de la Seine. La régie publique Eau de Paris fête sa première année d’exploitation, et son premier bilan positif : plus de 30 millions d’euros de « gains » par rapport à l’ancienne délégation au privé. La Mairie de Paris vient d’ailleurs d’annoncer une baisse de 8 % du prix de l’eau, après trois décennies de hausse continue. Une baisse certes symbolique – la répercussion pour les abonnés

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 7 minutes