« Le gouvernement est pro-cliniques »

Devant le budget 2011 des hôpitaux, la Fédération hospitalière de France tire le signal d’alarme et dénonce les suppressions de postes induites. Les explications de son délégué général, Gérard Vincent.

Politis : La Fédération hospitalière de France (FHF) a publié deux communiqués d’une virulence inhabituelle envers le gouvernement. Que se passe-t-il ? Gérard Vincent : En général, la FHF est plus nuancée, mais devant les budgets 2011, on constate que le gouvernement prend clairement le parti des cliniques privées contre l’hôpital. La croissance naturelle des charges est, à personnels et activités constants, de 3,3 %, dans les cliniques comme dans les hôpitaux. Or, pour les ­cliniques, les tarifs vont…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.