Le recours à la force contre Kadhafi voté à l’ONU

Après moult tergiversations, la communauté internationale s’est accordé sur la possibilité d’une intervention militaire en Libye.

AFP  et  Jennifer Austruy  • 18 mars 2011
Partager :
Le recours à la force contre Kadhafi voté à l’ONU
© Photo : Stan Honda / AFP PHOTO

Le conseil de sécurité de l’ONU a voté jeudi soir une résolution approuvant le recours à la force contre le régime du colonel Kadhafi. La voie est donc ouverte aux frappes aériennes sur le pays. À l’annonce de cette résolution, le ministre libyen des Affaires étrangères, Moussa Koussa, a déclaré le cessez-le-feu et a promis de mettre immédiatement un terme à toutes les opérations militaires contre les insurgés. La communauté internationale reste sceptique. L’Union européenne indique vouloir « examiner les détails » de l’offre. Alors qu’Hillary Clinton, elle, réclame des actes : « Nous n’allons pas nous laisser impressionner par des mots » . Côté libyen, les rebelles ont qualifié l’annonce du colonel de coup de « bluff » .

Le Haut commissariat aux droits de l’homme de l’ONU se dit « très préoccupé par le fait que le gouvernement [libyen] puisse exercer une punition collective » sur les civils. L’afflux de réfugiés pourrait alors s’intensifier à la frontière égyptienne, conduisant l’UE « à mettre en place une forte opération humanitaire sur cette région » . Or, selon des diplomates, le soutien humanitaire pourrait prendre la forme… d’une opération militaire. Mais pour l’instant, rien n’est décidé.

Un sommet Union européenne-Union africaine-Ligue arabe se tiendra samedi à Paris en présence du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon, afin « d’examiner la situation en Libye et la manière d’y faire face » à la lumière des derniers évènements. Le ministre des Affaires étrangères français Alain Juppé se refuse pour le moment à toute déclaration. À suivre.

Monde
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »
Résistance • 25 janvier 2023 abonné·es

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »

Deux ans après le coup d’État militaire, le mouvement de résistance pro-démocratie ne fléchit pas. Cependant, l’issue de sa lutte dépend du renforcement des soutiens extérieurs, jusque-là timides.
Par Patrick Piro
« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »
Entretien • 4 janvier 2023 abonné·es

« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »

Le chercheur béninois Francis Laloupo étudie depuis longtemps les enjeux géopolitiques de l’Afrique et les conflits qui y émergent, particulièrement en Afrique de l’Ouest. Cette région connaît aujourd’hui des soubresauts qui contrecarrent ses avancées vers la démocratie. L’ex-colonisateur français en porte une responsabilité non négligeable, estime le chercheur.
Par Patrick Piro
Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni
Monde • 14 décembre 2022 abonné·es

Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni

Depuis l’élection du gouvernement d’extrême droite en Italie, les mouvements pro-vie et anti-genre prennent de l’ampleur et s’emploient à infléchir la législation dans le sens de leurs combats.
Par Irene Fodaro
De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens
Répression • 9 décembre 2022 abonné·es

De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens

Accusés de tous les maux par Ankara et par Téhéran, les partis d’opposition et les groupes rebelles kurdes vivent des heures très difficiles en Irak et en Syrie. Si la « communauté internationale » ne cache pas sa préoccupation, personne ne semble en mesure de mettre fin à un cycle devenu infernal. Décryptage.
Par Laurent Perpigna Iban