Menaces ou intox ?

L’exemple italien montre la tentation de certains gouvernants de jouer sur la peur pour faire reculer les libertés.

Olivier Doubre  • 10 mars 2011 abonné·es

Qui a oublié le fameux « nous allons terroriser les terroristes » de Charles Pasqua, en 1986, alors qu’il était ministre de l’Intérieur et annonçait ainsi l’adoption prochaine de la première

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
La vérité sur le modèle allemand
Temps de lecture : 2 minutes