Portrait-robot. Mon père / Portrait-robot. Ma mère : des parents exemplaires

Réunis dans un même volume, Portrait-robot. Mon père et Portrait-robot. Ma mère , de Christoph Meckel, offrent une certaine image de l’Allemagne du XXe siècle.

Dans son enfance, Christoph Meckel a connu quelques moments de quiétude – dans l’intimité de la bonne de la famille, Lucie – et reçu de l’amour, de la part de son père, pendant les quatre premières années de sa vie, celui-ci se transformant ensuite en fanatique du châtiment corporel. Pour les moments de bonheur, c’est tout. Plus tard, dans sa jeunesse, il est allé chercher ailleurs ce qui lui a toujours manqué. On imagine donc a priori que ses livres, ayant pour sujets son père, Portrait-robot . Mon père ,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.